Le Musée insolite de Limul Goma Vol. 2
Le Massacre

Simon Hureau & Lucie Firoud

Cartonné
Auteurs :
Simon Hureau (Scénario et dessin)
Lucie Firoud (Couleurs)
Date :
03 janv.2013
Format :
56 pages - Couleur
19.0 x 26,5 cm
ISBN :
9782849531525
Prix :
14,00 €

Le Musée insolite de Limul Goma Vol. 2
Le Massacre

Simon Hureau & Lucie Firoud

Autour de faits historiques (un épisode de la vie de Charles-Henri Sanson, futur régicide et indépendance du Cambodge) des récits débridés mais plausibles, teintés d'humour noir.

En 1757, au coeur de Paris, Charles-Henri Sanson est effondré : exécuteur des hautes œuvres de son état, il ne se remet pas du cauchemar qu'il a vécu la veille, lors de l'interminable supplice du malheureux Damiens, auteur d'une éraflure sur la personne du Roi, et condamné pour régicide. Car c'est devant une foule compacte que le jeune Sanson fait montre de son inexpérience et de ses multiples maladresses : le feu de soufre ne prend pas, son oncle intoxiqué par la fumée doit lui céder sa place - très peu enviable - aux tenailles, le corps refuse de céder lors de l'écartèlement...

Sur la place de Grève, le bon peuple assiste, les uns enthousiastes ou fascinés, les autres furieux et révoltés, à cette exécution hors normes, pleine de sang et de rebondissements, tandis que les nobles, du haut de leurs appartements loués à prix d'or, marient le plaisir du libertinage à celui de contempler cette boucherie publique…

Une histoire d'autant plus édifiante qu'elle est historique et que Charles-Henri Sanson deviendra lui-même, quelques années plus tard, le véritable régicide officiel, celui-là même qui guillotinera Louis XVI et Marie-Antoinette.

Acte 1 : Simon met aux enchères un « massacre » (trophée de chasse) trouvé par son amie Louise dans des affaires léguées à son grand-père par un ami cambodgien. La mise en vente de ce massacre déclenche les hostilités entre deux collectionneurs qui s'arrachent l'antiquité à des sommes astronomiques. Le vainqueur, le collectionneur Limul Goma invite Simon à passer le voir. Il lui explique que le trophée est celui d'un kouprey, animal mythique cambodgien dont la race est aujourd'hui éteinte.

Acte 2 (antérieur) : Limul Goma fait la rencontre (suite à un tuyau d'un de ses « informateurs ») d'un très vieil homme ayant vécu au Cambodge et qui s'accuse d'être à l'origine des malheurs de ce pays, d'un massacre au sens le plus habituel et le plus sinistre du terme. Il était venu s'installer en Indochine française, après la grande guerre, dégoûté par les tueries auxquelles il avait survécu. Très solitaire, il se mêle tout de même à quelques activités avec les autres colons, notamment des parties de chasse où il se refuse à tuer le moindre animal.

Un jour, pourtant, afin de sauver un enfant qu'il pense chargé par un kouprey, il tue l'animal mythique. De là viendraient tous les malheurs à suivre…

Autour de la grande histoire (L'indépendance du Cambodge et la prise du pouvoir par les khmers rouges), un récit débridé mais plausible, construit autour de personnages réels mais librement réinventés, à la narration virtuose et teinté d'humour noir.

Nota : l"auteur et l"éditeur tiennent en particulier à faire savoir que, contrairement à ce que raconte le récit, le premier massacre de Kouprey connu fut bien abattu par René Sauvel.

Dans la même série

Vol. 1 : Hautes Œuvres - Petit traité d’humanisme à la française

Vol. 2 : Le Massacre

Vol. 1 : Hautes Œuvres - Petit traité d’humanisme à la française

Presse

Canal BD

Un récit brillamment mené (...) une histoire qui nous tient en haleine de bout en bout. Une des meilleures surprises de ce début d'année !

L'Avis des Bulles #158

Simon HUREAU [ancre] dans un événement historique réel une histoire en parallèle, confrontant par là même l’authentique et le fictionnel. Cette dualité est exécutée avec brio, et le travail de recherches sur le contexte historique et géographique dans lequel est ancré le récit est certain. (Zachary Claisse)

Fumo di China

Hureau est un conteur extraordinaire, on ne sait jamais à quoi s’attendre. […] Partant d’une simple paire de cornes de bovin, il montre une histoire dramatique teintée d’une dimension sociale[...].

Le Quotidien de la Réunion #10/02/2013

Humour noir, histoire du Cambodge et fantastique, l'auteur d'Intrus à l'étrange (Fauve polar à Angoulême) ne recule devant rien pour peindre une nouvelle fois le Cambodge qu'il aime tant... Et qui le lui rend bien ! (Stéphanie Buttard)

Vous aimerez aussi..